Officiel : la première Ferrari 100 % électrique arrivera en 2025

Faites pénitence, la fin du monde est proche. Mais avant, il y aura encore trois nouveautés à Maranello cette année, et le retour au Mans en 2023

La rédaction | Le 15 avril 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Il se passe des choses en ce moment chez Ferrari. Mercredi , lors  de l’assemblée générale annuelle des actionnaires, le PDG John Elkann a confirmé l’arrivée de trois nouveaux modèles dans les prochains mois.

Et accessoirement, qu’en 2025 serait dévoilée la première Ferrari électrique de l’histoire.

Vous avez bien lu, Ferrari va lancer une voiture 100 % électrique. Cette dernière sera « tout ce dont on rêve que les ingénieurs et les designers soient capables d’imaginer pour un tel jalon dans notre histoire », précise Elkann. Il y a plutôt intérêt…

Cela marquera l’aboutissement de la stratégie d’électrification de Ferrari, amorcée avec la LaFerrari en 2013, et la SF90 plus récemment. « Notre interprétation de ces technologies, aussi bien en sport automobile que sur les voitures de route, est qu’elles constituent une formidable opportunité de transmettre l’exclusivité et la passion Ferrari aux nouvelles générations », a-t-il ajouté.

Pas d’autre détail à ce stade. On ne peut donc faire que des conjectures gratuites sur le type de voiture électrique que Ferrari choisira pour cette grande première, mais quelque chose nous dit qu’elle ne sera pas trop mauvaise.

John Elkann a profité de l’assemblée générale pour en remettre une couche sur le grand retour de Ferrari au Mans en 2023 avec une Hypercar, « une course où se sont écrits tant de magnifiques chapitres de notre histoire en sport automobile. » La marque s’est imposée à neuf reprises au classement général dans la Sarthe. La dernière fois en 1965 avec une 250 LM, à l’issue d’un bras de fer avec un obscur petit artisan appelé Ford.

Le PDG a aussi chanté les louanges de ses pilotes de F1, Charles Leclerc et Carlos Sainz, en soulignant que le jeune duo avait « déjà apporté à l’équipe une énergie considérable et positive » lors du premier Grand Prix de la saison à Bahreïn il y a trois semaines. Leclerc s’y était classé sixième, Sainz huitième, ce qui, à l’échelle des performances catastrophiques de l’an passé, est plutôt rassurant. Rendez-vous ce week-end à Imola pour la suite.

Ah, et le meilleur pour la fin : le Cavallino, restaurant historique de Maranello, rouvrira ses portes fin mai. Elle est pas belle, la vie ?

Illustration : Ferrari SF90 Stradale

 

Articles associés