Voici la Ford GT Mk II à 1 million d’euros

Et à ce prix vous ne pouvez malheureusement pas conduire sur route avec

Valentin Langard | Le 4 juillet 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Faites place ! Voilà la Ford GT Mk II, la fameuse version radicale de la supercar américaine que l’on nous avait promis. Et on ne s’est pas moqué de nous.

Révélée aujourd’hui au Festival of Speed de Goodwood, il s’agit d’un modèle utilisable uniquement sur circuit, « développé indépendamment des réglementations et limitations des championnats homologués ». Ford n’en construira que 45, et vous facturera la modique somme d’un million d’euros pour avoir le privilège d’en acquérir une.

Comme les versions routière et GTE, elle a été co-développée par Ford et Multimatic. Le directeur technique de cette société canadienne, Larry Holt, nous explique le concept : « La version routière est évidemment limitée par toutes les exigences auxquelles elle doit se plier pour être homologuée, tandis que la GTE souffre des restrictions liées à la balance de performance, et perd du coup 150 chevaux par rapport à la routière. La Mk II répond à la question fréquemment posée de savoir comment la GT performerait sans aucune limitation. »

Pour le chef du développement produit Ford, Hau Thai-Tang, les futurs propriétaires de la Mk II « n’auront jamais été aussi proches de savoir ce qu’a ressenti l’équipage qui a gagné au Mans en 2016 à bord d’une Ford GT de course. Aussi bien physiquement qu’émotionnellement ». La Mk II emprunte d’ailleurs aux versions course quelques composants et beaucoup de savoir-faire. Cette année au Mans était la dernière pour la GT – elle se retirera officiellement des circuits à la fin de la saison IMSA au mois d’octobre. On espère quand même voir quelques écuries la faire prolonger en amateur.

Le nouveau pack aéro – qui inclut un aileron arrière en deux parties, un énorme diffuseur, des ailettes sur le bouclier avant et des ouïes en veux-tu en voilà – permet à la Ford GT Mk II de générer 400% plus d’appui que sa devancière. Chaussée de pneus tendres Michelin Pilot Sport Racing, elle peut facilement encaisser plus de 2 g en virage (ça ne sera pas aussi facile pour le pilote).

La garde au sol ajustable et les modes de conduite de la routière ont été mis de côté au profit de nouveaux amortisseurs réglables sur cinq niveaux. Le V6 EcoBoost 3.5 délivre désormais 700 chevaux ce qui fait d’elle la plus puissante Ford GT jamais construite (la Shelby GT500 reste indétrônée). La boîte de vitesses est la même que d’origine –double embrayage, sept rapports – mais elle a été recalibrée pour ne plus devoir supporter les embouteillages ou les créneaux.

Pour éviter la surchauffe, Ford a installé un vaporisateur d’eau ainsi qu’une prise d’air géante sur le toit qui alimente d’autres systèmes de refroidissement auxiliaires pour le moteur, la transmission et l’embrayage. C’est sans doute le changement visuel le plus radical comparé à la version GTE dont elle n’emprunte pas les freins, puisque ceux de la routière – en carbone-céramique – sont plus puissants d’après Ford.

A l’intérieur, il n’y a plus grand-chose à part un harnais six points, un système d’acquisition de données et un siège passager (en option).

Maintenant la question est, quelle serait votre pistarde de rêve entre cette Ford GT Mk II, une McLaren Senna GTR et une Aston Martin Vulcan ?

Articles associés

Plus d'articles