Les futures sportives Toyota seront développées par Tommi Mäkinen

Après avoir refait de Toyota une machine à gagner en WRC, le géant du rallye va endosser le rôle de conseiller sportif

La rédaction | Le 23 septembre 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Bonne nouvelle pour les fans de a) rallye et b) voitures de sport. Grosso modo tous les lecteurs de cette page, donc. Figurez-vous que Tommi Mäkinen, après avoir ramené Toyota au sommet du WRC, va maintenant se consacrer à fignoler les voitures de route du constructeur. L’écurie de rallye, bâtie sur la structure de Mäkinen en Finlande, sera désormais confiée à la maison mère Toyota Gazoo Racing Europe.

À partir de janvier 2021, le Finlandais deviendra en effet officiellement « conseiller sports mécaniques pour Toyota Motor Corporation« , et ses missions incluront « le développement de véhicules GR issus de la course, le planning stratégique des activités sportives, et la gestion des talents. »

Tommi devrait donc se faire un plaisir de s’assurer en personne que l’hypercar GR Super Sport sera performante en compétition comme dans sa version routière, et on peut lui faire confiance pour veiller à ce que la Supra connaisse les évolutions qu’elle mérite. On ne sait pas s’il aura droit à une série spéciale à son nom de la nouvelle GR Yaris, comme au temps de sa gloire sur la Mitsubishi Lancer (quatre titres de champion du monde consécutifs, de 1996 à 1999), mais ça fait plaisir à entendre.

« C’est grâce à son soutien que nous sommes capables de gagner en WRC, souligne le président de Toyota Akio Toyoda. Et en nous appuyant sur son expertise, nous avons aussi pu créer la GR Yaris, une voiture de sport à quatre roues motrices. »

« Sur cette lancée, il va devenir notre conseiller sports mécaniques. En plus de nous faire bénéficier de ses conseils d’expert pour gagner des courses, comme il l’a fait, nous, nous comptons sur sa science pour que Toyota puisse continuer à améliorer ses voitures. »

Et ce n’est pas tout. « Même en endossant cette nouvelle fonction, il restera bien sûr mon pilote-instructeur« , a précisé Akio Toyoda.

Bref, Tommi ne s’ennuiera pas l’année prochaine.

 

 

Articles associés

Plus d'articles