McLaren dévoile son premier SUV électrique*

*pour participer au championnat Extreme E. Pfiou

La rédaction | Le 5 novembre 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

McLaren a fini par craquer. La légendaire entreprise britannique, pilier de la Formule 1, constructeur de certaines des meilleures voitures de sport de la planète, a lancé un SUV. Non seulement un SUV, mais un SUV électrique.

Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un concurrent zéro émission pour le Porsche Cayenne, le Bentley Bentayga, l’Aston Martin DBX ou le Lamborghini Urus. Du tout. Côté route, McLaren s’en tient toujours exclusivement aux supercars. L’engin que vous avez sous les yeux est celui qu’ils aligneront en Extreme E, aux mains de la Néo-Zélandaise Emma Gilmour et de l’Américain Tanner Foust.

L’Extreme E, au cas où cela vous aurait échappé (vous êtes tout pardonné…), c’est ce nouveau championnat monotype opposant des buggys électriques conduits par des équipages mixtes, où sont déjà notamment engagés Cupra/Abt, Andretti, Ganassi, QEV (avec Carlos Sainz Sr), Rosberg (l’écurie de Nico) et X44 (Lewis Hamilton).

Les épreuves se déroulent sur des sites grandioses censés mettre en évidence les dégâts déjà causés par le réchauffement climatique, et ainsi sensibiliser les (télé)spectateurs à la cause, à grand renfort de bébés tortues et de plantations d’arbres.

Comme tous ses petits camarades, le buggy Spark Odyssey 21 de McLaren développe 550 ch aux quatre roues, pour un 0 à 100 km/h en 4,5 s. On le reconnaîtra à sa livrée orange (évidemment) signée Vic Lee, dévoilée à Glasgow dans le cadre de la COP26 pour le plus grand plaisir du Prince Charles (non, ce n’est pas le pilote de réserve). On n’attend plus qu’une écurie d’Extreme E Team Windsor.

 

Articles associés