La Porsche Taycan descend en gamme

Après les 4S, Turbo et Turbo S, voici la Taycan tout court, qui renonce à son moteur avant pour passer sous les 90 000 €

La rédaction | Le 21 janvier 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Quelle que soit la version, la Porsche Taycan nous a toujours époustouflés. À tel point que nous sous sommes souvent dit qu’elle n’avait sans doute pas besoin d’être aussi puissante pour être passionnante à conduire…

Si vous avez envie d’une Porsche quatre portes électrique mais pas forcément d’un microlifting à chaque fois que vous touchez la pédale de droite, bonne nouvelle : Porsche a confirmé mercredi l’arrivée au catalogue d’une version moins puissante, moins complexe et moins chère, la Taycan… tout court.

Affichée 86 254 €, elle coûte 23 000 €de moins que la Taycan 4S qui faisait jusqu’alors office d’entrée de gamme. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir exactement la même allure, de pouvoir bénéficier de tous les raffinements proposés par les autres versions, et de continuer à offrir des performances très respectables.

Elle ne compte plus qu’un seul moteur, sur l’essieu arrière, qui développe 326 ch en version standard et lui permet de croiser à 230 km/h sur l’Autobahn (contre 250 ou 260 km/h pour les autres versions). Avec le launch control, la puissance passe même temporairement à 408 ch pour un 0 à 100 km/h en 5,4 s. Cela ne vaut évidemment pas les catapultages de la Turbo S en 2,8 s mais même en 2021, ce devrait être suffisant pour faire pouffer – ou jurer – vos passagers.

Et si vraiment ces derniers ne sont pas bon public, alors vous pourrez cocher l’option Performance Plus. Non seulement cela fait passer la batterie de 79 kWh à 93 kWh pour porter l’autonomie de 431 à 484 km, mais on y gagne quelques chevaux : 380 ch en puissance nominale, 476 avec l’overboost. Le 0 à 100 km/h ne change pas, mais ça pourra toujours servir en reprises pour larguer cette Mustang Mach-E qui vous colle d’un peu trop près.

Enfin, rappelez-vous que cette « petite » Taycan, seule propulsion de la gamme, possède déjà un pedigree : à l’époque où elle n’était encore vendue qu’en Chine, c’est à son volant qu’a été signé le record du plus long drift pour une voiture électrique, 41 km.

Articles associés