Alpine arrive en LMDh

C'est officiel, Alpine sera au départ des 24 Heures du Mans 2024 dans la catégorie-reine, face à une armada de constructeurs.

La rédaction | Le 6 octobre 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Quand il n’y en a plus, il y en a encore : Alpine a annoncé son engagement en catégorie Hypercar du championnat du monde d’endurance (WEC ) et aux 24 Heures du Mans à partir de 2024. La marque de Dieppe s’est donc finalement laissée tenter après sa belle prestation dans la Sarthe en septembre avec une LMP1 (encore admise et dûment muselée par la BOP en cette année de transition) face aux nouvelles Hypercar Toyota.

À l’instar d’Audi, Porsche, Cadillac, Acura et BMW, Alpine a choisi la voie réglementaire du LMDh, moins coûteuse grâce à un châssis LMP2, une boîte de vitesses et un système hybride standardisés. En face, Toyota, Glickenhaus, Peugeot et Ferrari aligneront des LMH entièrement sur mesure.

Glickenhaus n’a pas encore évoqué sa participation au-delà de 2023, Acura et BMW se sont engagés en IMSA sans pour l’instant se prononcer sur le WEC et donc les 24 Heures du Mans. Même sans eux, il devrait néanmoins y avoir au minimum sept écuries d’usine en catégorie reine aux 24 Heures du Mans 2024, un plateau d’anthologie.

Toujours en partenariat avec Signatech sur un châssis Oreca, Alpine engagera deux voitures, pour quatre éditions. De quoi lui permettre de faire les yeux doux aux organisateurs pour que la dérogation accordée à son actuelle LMP1 soit prolongée, et que cette dernière puisse assurer l’intérim en 2022 et 2023.

« Le programme Endurance d’Alpine souligne l’attachement et l’ambition de la marque en matière de sport automobile », estime Laurent Rossi, directeur général de la marque. « En concourant à la fois en Formule 1 et en Endurance, Alpine sera une des rares marques à être présente dans les deux disciplines phares du sport automobile. Nous tirerons le meilleur de la Formule 1 et de l’Endurance au travers de synergies techniques et technologiques pour prendre l’avantage sur des adversaires prestigieux. »

Revenue au Mans en 2013 en LMP2, Alpine y a remporté depuis trois victoires dans cette catégorie, ainsi que deux titres WEC. Sa seule victoire absolue remonte à 1978 avec l’A442 de Jean-Pierre Jaussaud et Didier Pironi. Entre 2024 et 2027, la marque de Dieppe aura quatre occasions d’étoffer son palmarès dans la Sarthe.

Articles associés