BMW *pourrait* faire son retour au Mans en 2023

BMW s'engage en IMSA pour 2023 avec un proto LMDh qui pourra techniquement courir au Mans. Mais le fera-t-il ?

| Le 14 juin 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Les 24 Heures du Mans 2023 promettent du très lourd. Avec Ferrari, Peugeot, Toyota, Porsche et Audi, la course devrait être sensationnelle. Et BMW pourrait rejoindre le mouvement. Peut-être. Éventuellement. On croise les doigts.

Vendredi 11 juin, Munich a en effet annoncé qu’à partir de 2023, il participera au championnat IMSA avec un proto LMDh. Cependant, il n’a pas évoqué un retour en WEC (qui inclut Le Mans).

Voici une petite piqûre de rappel. En plus de l’IMSA, les protos LMDh sont éligibles à la compétition en Championnat du monde d’endurance WEC, et par conséquent, aux 24 Heures du Mans, aux côtés des Le Mans Hypercar « LMH. » La raison pour laquelle Porsche et Audi ont choisi le LMDh au lieu du LMH – comme Ferrari, Peugeot, Toyota – est le coût. Tandis que les Hypercar sont limitées au WEC, le règlement LMDh permet d’accéder à l’IMSA avec la même voiture.

Une manière efficace de faire des économies. Ou d’une pierre, deux coups, si vous préférez. D’autant plus que les voitures seront basées sur un des quatre châssis LMP2 autorisés (Oreca, Ligier Automotive, Dallara ou Multimatic) et dotées d’un système hybride commun qui sera couplé à un bloc du constructeur. Les coûts de développement seront donc moins importants. « Le concept LMDh garantit le contrôle maximal des coûts et offre un grand champ d’applications possibles », explique le patron de BMW M Markus Flasch.

Alors qu’Audi et Porsche ont confirmé leur participation en IMSA et en WEC avec des protos LMDh, BMW a seulement évoqué le championnat nord américain.

Même si Markus Flasch déclare que BMW « remplit toutes les conditions pour disputer une victoire aux plus grandes courses d’endurance du monde en 2023« , il n’a pour l’instant pas précisé explicitement si le prototype s’aventurera en dehors de l’Amérique du Nord.

BMW n’a couru qu’en GT au Mans ces dernières années, mais il avait remporté la mémorable édition 1999 avec l’éphémère mais redoutable V12 LMR (en photo ci-dessus). On espère bien évidemment que BMW retentera l’expérience et s’alignera une nouvelle fois en catégorie reine au Mans en 2023.

Articles associés