Aston Martin est intéressé par la classe Hypercar du Mans

AM est le deuxième constructeur à lorgner la future catégorie reine de l'endurance

| Le 23 avril 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Décembre 2018: la FIA confirme que «des voitures hybrides élégantes et hautes performances» participeront au championnat du monde d’endurance WEC – dont le Mans constitue le plat de résistance – à partir de 2020.

Avril 2019 : Aston Martin confie à TopGear.com qu’il a très envie de venir jouer dans cette nouvelle catégorie qui mettra en scène des supercars et hypercars que la firme anglaise s’apprête justement à commercialiser.

« Pourquoi ne voudrions-nous pas nous engager dans la classe des Hypercars au Mans ? », s’est interrogé le vice-président exécutif d’Aston, Marek Reichman lors de notre interview. « Pourquoi pas ? Nous n’avons encore officiellement rien dit ou écrit à ce sujet pour l’instant, mais tout le monde sait que nous sommes engagé en compétition », a t-il ajouté.

Aston a longtemps été un animateur du WEC, ses multiples variantes de la Vantage peuvent même se targuer d’un très beau palmarès dans ce championnat. Mais avec l’arrivée de la Valkyrie et de la nouvelle 003 à moteur central arrière (photo ci-dessus) – sans oublier la nouvelle génération de Vanquish qui pointe déjà le bout de son nez – Aston a à sa disposition toute la puissance de feu requise – ainsi qu’un intérêt commercial – pour s’engager dans cette catégorie. Et ce n’est pas le seul.

Koenigsegg est lui aussi très intéressé par la nouvelle catégorie Hypercar. Le boss de la société, Christian, a failli faire le déplacement en terres mancelles il y a de cela quelques années, mais sa tentative fut avortée dans l’œuf. En 2007, il avait construit la TGCC, exemplaire unique dérivé de la CCX adapté à la réglementation du Mans dans le seul but de courir aux 24 heures. Mais un brusque changement de règlement imposant de construire 350 exemplaires pour être homologué là-bas a stoppé net ses ardeurs en endurance. «Nous aimerions beaucoup courir au Mans,», a déclaré Christian à TG l’année dernière. « Nous sommes très excités par cette perspective – nous avons enfin une opportunité de nous engager. »

A l’heure actuelle, seules quatre entités se sont dites intéressées par un engagement dans la nouvelle catégorie Hypercar : Glickenhaus, ByKolles, Koenigsegg et désormais Aston Martin. Mais d’autres devraient suivre. La FIA a en effet annoncé début mars que les “voitures de route commercialisées par les constructeurs étaient désormais éligibles dans la catégorie Hypercar (…) afin de permettre l’engagement de constructeurs supplémentaires dans le championnat”. Auparavant, les voitures éligibles dans cette catégorie n’avait de supercar que le nom, le règlement imposant le développement d’un châssis spécifique dont seule la carrosserie aurait été visuellement proche d’un modèle du commerce…

 

Articles associés