Vidéo : la Lotus Emira V6 s’entraîne au drift

Quelle meilleure façon de finir la mise au point de la remplaçante de l'Evora que de brûler de la gomme ? La preuve en vidéo

La rédaction | Le 17 décembre 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Il y a quand même des gens qui ont un boulot plus rigolo que d’autres.

Comme Gavan Kershaw. Gavan est directeur « intégrité du produit » chez Lotus Cars, façon pompeuse de dire que c’est à lui de s’assurer que les Lotus se conduisent bien comme des Lotus. Donc de faire en sorte que la nouvelle Emira, par exemple, offre un équilibre à toute épreuve, un ressenti télépathique et un amortissement aux petits oignons.

Aucune pression, donc… M. Kershaw aime le travail bien fait. N’écoutant que sa conscience professionnelle, cet employé modèle s’est filmé en train de détruire consciencieusement un train de pneus au volant d’un prototype d’Emira V6 à boîte manuelle sur la piste d’essai de Hethel.

Cette version, animée par le même bloc 3.5 compressé d’origine Toyota que les Evora et Exige, arrivera sur le marché en éclaireur l’année prochaine. Il faudra attendre encore un peu pour voir débarquer la « petite » Emira 2.0, avec son quatre-cylindres turbo emprunté à la Mercedes-AMG A45. Pour la suite, on parle déjà d’une variante découvrable et forcément de versions plus radicales.

Inutile de dire qu’il faudra bien profiter de tout ça avant la bascule définitive de Lotus vers le tout électrique.

Articles associés