Notre Lotus Evija ressemblerait à ça

Nous avons fait un tour sur le configurateur de l'Evija, et profité de l'occasion pour rendre hommage à une F1 Lotus des années 70

La rédaction | Le 13 mai 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Dans la nouvelle vague des hypercars électriques de 2 000 ch, on ne sait pas si l’Evija est la plus belle, mais c’est probablement la plus spectaculaire.

Ça fait plaisir de voir des designers explorer à fond les possibilités d’une architecture électrique sur une voiture de sport et ne pas se contenter de disserter dessus. « L’intégration de la batterie et des moteurs arrière offre une certaine flexibilité quant au dessin de la poupe et du diffuseur, nous avait expliqué Russell Carr, directeur du style chez Lotus. Cela nous a aidés à créer ces tunnels Venturi distinctifs. Les besoins en refroidissement sont moins élevés que sur un moteur thermique de plus de 1 000 ch, et cela nous a permis d’exploiter cette ‘porosité’, en faisait passer l’air à travers la voiture. »

Lotus prévoit de construire 130 Evija, et de lancer la production à la fin de l’année. Les clients sont donc actuellement en train de réfléchir à la configuration de leur futur jouet. Dans la vie d’un propriétaire d’hypercar, c’est un moment très spécial, avec beaucoup d’émotion mais aussi une certaine pression. C’est qu’à quelque deux millions d’euros pièce, il ne faudrait pas se rater sur le combo de couleurs…

Rassurez-vous, amis ultrariches, Lotus a mis en place un configurateur particulièrement pointu pour vous permettre de passer le cap. Non seulement vous pourrez, sur une tablette tactile, créer des rendus photoréalistes de votre voiture, statiques ou animés, mais vous pourrez la positionner virtuellement dans divers environnements. Parce que la lumière n’est pas du tout la même à Tokyo ou à Palo Alto, voyez-vous. Le processus se conclut sur une animation à 360°. Entre la configuration et la remise des clefs, les clients recevront des mises à jour régulières sur la genèse de leur Evija, puis un livre-souvenir.

Tout ceci est très cool. On le sait parce que même si on n’avait pas deux millions d’euros sur nous, Lotus a bien voulu nous laisser jouer avec cet outil. La marque a dévoilé plusieurs couleurs inédites (Atomic Red, Solaris Yellow, Carbon Black) et nous avons la joie de vous annoncer qu’elles vont toutes très bien à l’Evija. Vous pouvez aussi opter pour des livrées rétro, tout droit sorties de la F1 ou d’un James Bond (hmm, l’Esprit Turbo bronze de Roger Moore dans Rien que pour vos yeux…).

Comme vous pouvez le voir dans la galerie ci-dessus, nous avons quant à nous opté pour les couleurs de la Lotus 56B de 1971, F1 ingénieuse mais maudite avec son moteur à turbine, l’un des rares culs-de-sac technologiques empruntés par Colin Chapman. Il nous semble que cette livrée noir et or et cette sellerie en cuir rouge fonctionnent très bien sur l’Evija. Non ?

 

Articles associés

Plus d'articles