Dites bonjour au Mercedes GLB

Le nouveau SUV compact de chez Mercedes offre jusqu'à sept places

La rédaction | Le 11 juin 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Vous vous rappelez du concept car Mercedes GLB du salon de New York ? Il est de retour. Bon, il a perdu en route ses grosses roues, sa rampe de feux longe portée et son coffre de toit, mais à part ça ce modèle de série est pour ainsi dire identique.

Le Mercedes GLB est un SUV compact basé sur la même plate-forme que les dernières Classe A et Classe B. Mais plus gros, puisqu’il est le premier véhicule de la famille à offrir jusqu’à sept places. Les deux strapontins optionnels du dernier rang sont sans surprise des sièges d’appoint, comme c’est le cas sur tous les véhicules du genre (Land Rover Discovery Sport, Peugeot 5008, Volkswagen Tiguan Allspace). Mercedes prend d’ailleurs les devants en précisant qu’ils pourront être utilisés par des passagers de 1,68 m maximum. Pas 1,65 m, pas 1,70 m : 1,68 m.

On pourra pour cela faire coulisser la deuxième rangée de sièges sur 14 cm, et moduler l’inclinaison des dossiers. En configuration cinq places, cela aura pour effet de faire varier la contenance du coffre de 179 litres selon qu’on privilégie l’espace au deuxième rang ou la capacité d’emport. Si votre ado tient tant que ça à emmener sa trottinette électrique ou autre engin de mort, il peut bien faire 500 km en chien de fusil. En sept places, il faudra voyager léger, comme chez la concurrence, mais en contrepartie vous disposerez de presque 1 800 litres sous pavillon tous sièges rabattus.

À bord, on retrouve le système infotainment MBUX, avec ses deux écrans désormais familiers et une commande vocale qu’on espère moins dure de la feuille. Si vraiment cette dernière ne veut rien entendre, vous pourrez toujours passer par les touchpads au volant, ou celui de la console centrale, exactement comme à bord des Classe A, Classe B et CLA.

Idem sous le capot, où l’on retrouvera les quatre-cylindres essence et Diesel des autres tractions Mercedes. Le GLB 200 attaquera avec un 1.3 essence de 163 ch associé à une boîte à double embrayage et sept rapport, tandis que le GLB 250 a droit à un 2.0 de 224 ch avec une boîte à double embrayage et huit rapports. Les deux Diesel (GLB 200d et 220d) sont des 2.0 développant respectivement 150 et 190 ch. La transmission intégrale est livrée d’office avec les deux moteurs les plus puissants, et optionnelle sur le petit Diesel. Le nec plus ultra des assistances à la conduite maison figure évidemment au catalogue.

Enfin, le GLB pourra selon Mercedes compter sur une allure « musclée, aux contours sensuels » (große chaleur), et un intérieur qui exprime « la robustesse, la puissance et un certain sens du fun » (große marrade). À retrouver très bientôt en concession.

Articles associés

Plus d'articles