La nouvelle Renault 5 « doit être une voiture populaire »

La dream team du style Renault se livre sur la réincarnation de la R5 et l'avenir des marques du groupe

Jason BARLOW • Niels de GEYER | Le 22 janvier 2021 |

1

Renault-5-Prototype

La semaine dernière, Renault sortait le monde automobile de sa torpeur hivernale en présentant son nouveau plan stratégique, la Renaulution. En général, ces choses-là sont plutôt destinées à rassurer les investisseurs. Mais là, on a eu droit à plusieurs surprises, dont une affriolante réinterprétation électrique de la R5, un concept de grand SUV Dacia bien balancé et une descendance pour le Lada Niva. Sans oublier le lancement d’une marque baptisée Mobilize, pour les gens qui n’aiment pas les voitures ni l’idée d’en posséder une, mais en ont quand même besoin de temps en temps. Et l’annonce d’un partenariat avec Lotus pour la remplaçante 100 % électrique de l’Alpine A110.

Mais dans cette avalanche de nouvelles, c’est la 5 Prototype qui a monopolisé l’attention. Ceux qui connaissent le nouveau patron de Renault Luca de Meo – ancien directeur marketing de Fiat et Volkswagen, puis directeur général de Seat – savent qu’il a un sens aigu de l’identité de marque et des ressorts émotionnels. La Fiat 500 est en grande partie son bébé, et ce remake de la R5 n’est donc pas si surprenant. Et à part ceux qui conspuent le néo-rétro par principe, cette voiture a enthousiasmé beaucoup de monde, rappelant un temps béni où l’on pouvait sortir de chez soi. Comme Renault a dévoilé ses cartes inhabituellement tôt, il va maintenant devoir développer la R5 et l’emmener jusqu’en concession avant qu’on s’en soit blasé. D’ici 2024, normalement, mais il peut se passer beaucoup de choses entre-temps.

Pour s’attaquer à tous ces grands projets, Renault a débauché deux pointures du design automobile : Gilles Vidal chez Peugeot et Alejandro Mesonero-Romanos chez Seat, qui prennent respectivement les rênes du style Renault et Dacia. TopGear.com a pris part à une table ronde virtuelle en leur compagnie et celle du grand patron du design du Groupe Renault, Laurens van den Acker.

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés