Toyota se lance dans l’électrique avec le concept bZ4X

Cette étude de SUV préfigure fidèlement la première vraie voiture électrique Toyota, conçue en partenariat avec Subaru

La rédaction | Le 19 avril 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Non, nous n’avons pas copié-collé le mot de passe du wifi par erreur dans le titre de cet article. C’est le nom d’un concept de SUV électrique signé Toyota. Et ce bZ4X préfigure toute une famille de véhicules électriques, cette fois plus ambitieux qu’une simple voiturette sur batterie.

bZ pour « beyond Zero », car Toyota souhaite aller au-delà de la neutralité carbone. Toutes les voitures en question reposeront sur la plate-forme e-TNGA étrennée par ce concept. Et non, ce n’est toujours pas le mot de passe du wifi.

Le style particulièrement tranchant allie « dynamisme et fonctionnalité », souligne Toyota. L’empattement long autorise en effet un habitacle « particulièrement spacieux et accessible », avec une longueur aux jambes à l’arrière « similaire à celle offerte par les berlines du segment D. » Tout dépend ensuite de savoir si l’on parle d’une Skoda Superb ou d’une Peugeot 508

Toyota n’a pas encore dévoilé grand-chose de la fiche technique, mais promet « une efficacité et une autonomie de premier ordre. » On sait que le bZ4X embarquera un panneau solaire pour optimiser l’autonomie même par grand froid. Le constructeur en profite pour rappeler que les batteries et les systèmes de propulsion électrique, ça le connaît quand même un petit peu puisqu’il est le pionnier et le leader mondial de la voiture hybride depuis près d’un quart de siècle.

Le bZ4X a été développé en partenariat avec Subaru, roi de la transmission intégrale. Comme ce concept, le modèle de série sera animé par un moteur sur chaque essieu pour profiter de quatre roues motrices, voire offrir « de véritables capacités tout-terrain » même si l’on ne s’attend pas exactement à le voir suivre un Land Cruiser dans un sous-bois.

Toyota mentionne aussi une direction « by-wire » sans connexion mécanique entre le volant et les roues, ce qu’on avait déjà vu sur le concept Lexus LF-Z. Ledit volant est d’ailleurs de type aviation, horizontal et garni de pads tactiles, comme sur la Lexus et comme sur la Tesla Model S restylée. Chiche de le conserver sur le modèle de série ? En tout cas, il permet ici de dégager la visibilité vers l’avant, à la manière de l’i-cockpit Peugeot. Le reste des commandes est centralisé au pied d’un vaste écran central.

La version de production du bZ4X sera prête dès 2022, et Toyota prévoit pas moins de 15 voitures 100 % électriques d’ici 2025, dont sept labellisées bZ (qui ne seront donc pas des versions électrifiées de voitures existantes).

« Il ne s’agit pas seulement de contribuer à l’environnement en proposant un véhicule à zéro émission, mais de donner une valeur ‘au-delà de zéro’ émission en rendant la conduite plus facile et plus amusante », explique l’ingénieur en chef Koji Toyoshima.

Articles associés