La BMW M2 CS est là pour rétablir l’équilibre dans la Force

BMW n'allait pas laisser partir la M2 comme ça... Faites place au bouquet final, la M2 CS et ses 450 ch

Niels de Geyer | Le 6 novembre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Entre un SUV aux hormones et une super-GT, BMW Motorsport a trouvé le temps de gâter celle qui, en une seule génération – d’accord, deux si l’on compte la 1M – est devenue son enfant chérie. Née en 2016 avec un 6 cylindres en ligne 3.0 turbo de 370 ch, la M2 avait déjà eu droit en 2018 au bloc biturbo des M3 et M4 dans une version 410 ch pour devenir la M2 Compétition. Plus que jamais un cocktail unique sur le marché : gabarit compact (pensez M3 E46), quatre vraies places, un coffre, six cylindres, propulsion, avec une boîte mécanique au catalogue.

Ce petit coupé à la hargne irrésistible et au déhanchement facile approche aujourd’hui de la retraite, comme les autres Série 2 Coupé (ne nous redemandez pas pourquoi il y a aussi des Série 2 monospaces dans la nomenclature BMW, sinon on ne va pas s’en sortir). Rassurez-vous, il aura une descendance. Et pas une simili-traction à quatre-cylindres transversal, a promis Motorsport la main sur le cœur.

Avant la relève, voici son cadeau d’adieu : une série limité CS, reprenant la recette des M3 et M4 éponymes. Le 6 cylindres passe à 450 ch (le couple en reste à 550 Nm), l’échappement revu promet des vocalises encore plus addictives, et Motorsport a mis de la fibre de carbone partout : le capot, désormais fendu d’une large ouïe de refroidissement, le toit, le spoiler avant, le becquet de malle, le diffuseur ou encore les coques de rétro. L’habitacle fait lui aussi la part belle à la fibre de carbone (sur la console centrale et les contre-portes) ainsi qu’à l’Alcantara, qui garnit notamment le volant, l’accoudoir central et (partiellement) les baquets ultralégers empruntés à la M4 CS.

De quoi faire maigrir la (dense) M2 de 25 kg par rapport à la version Compétition, à 1 550 kg en boîte manuelle. Car la M2 CS reste disponible aussi bien avec une boîte double embrayage (1 575 kg) qu’avec trois pédales et un levier, contrairement aux M3 et M4. Quand on vous dit que c’est elle, la chouchoute… Les perfs progressent en conséquence : avec la boîte DKG à 7 rapports, le 0 à 100 km/h est désormais franchi en 4 s tout rond (- 0,2 s). Comptez deux dixièmes de plus pour la version manuelle.

L’ensemble est posé sur des jantes 19 pouces forgées noir brillant ou dorées (chaussées de Michelin Pilot Sport Cup 2 sur mesure) et peut revêtir une peinture Bleu Misano métallisé exclusive. Les freins carbone-céramique restent optionnels.

Limitée à 2 200 exemplaires, la BMW M2 CS est d’ores et déjà disponible à la commande à partir de 99 800 €. Soit le prix d’une M2 Compétition ET d’une Mini Cooper S, c’est bien ça. Mais quand on aime… Premières livraisons prévues au printemps. En attendant, la Porsche 718 Cayman GT4 est déjà partie s’échauffer.

Articles associés

Plus d'articles