BMW Série 4 : dix choses à savoir

Dites bonjour à la frangine sportive de la Série 3. Et à sa calandre

Paul Horrell | Le 3 juin 2020 |

1

Sa proue est un peu compliquée

Commençons par le commencement. Littéralement : l’avant. Et quel avant… Après celles de la Série 7 restylée et du X7, la calandre de la nouvelle Série 4 a fait jaser depuis la présentation du concept l’année dernière.

Personnellement, la grille en elle-même ne me choque pas tant que ça. Ce serait plutôt la face avant dans son ensemble, avec toutes ces prises d’air secondaires et ces ailettes. Le double haricot est presque entièrement plein. S’il ne l’était pas, les autres ouvertures (dont beaucoup sont également factices) ne seraient sans doute pas nécessaires. La forme, la fonction, tout ça…

Ah oui, autre chose. À quel moment est-ce qu’un des designers s’est réveillé et a demandé : « Eh les gars, on n’aurait pas oublié la plaque d’immatriculation ? » Le concept en avait une en Perspex, transparente, qui laissait voir la calandre dans toute sa… splendeur ? Sur la voiture de série, la plaque gâche tout l’effet. C’est comme se faire tatouer le front, et se laisser pousser une frange par dessus.

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés