Audi RS e-tron GT vs BMW M5 CS

640 ch, 200 000 €. Une RS électrique d'un côté, une M tout ce qu'il y a de plus thermique de l'autre. Le grand remplacement a-t-il vraiment commencé ?

Stephen DOBIE • Niels de GEYER | Le 1 juin 2021 |

3

Et l’Audi ?

Le ticket d’accès est plus raisonnable à 140 700 €, ce qui n’empêche pas cet exemplaire optionné à bloc de flirter avec le prix de la M5 CS (même s’il ne faut pas oublier les 30 000 € de malus dont cette dernière doit s’acquitter chez nous). À bord, tout paraît beaucoup plus intuitif mais aussi beaucoup moins exclusif. On ne peut pas tout avoir… Reste qu’en préservant une batterie de boutons physiques pour toutes les fonctions-clés de la GT, Audi nous a conquis. On s’y retrouve aussi facilement qu’au volant d’une A3 d’il y a cinq ans, mais c’est au détriment du spectacle qu’affectionnent habituellement les électriques dernier cri.

Par exemple, pas de tablette centrale géante à la Tesla ici, mais un écran très conventionnel au sommet de la console, au risque de s’aliéner les early adopters technophiles qui constituent une bonne partie de la clientèle de ce genre d’auto. La RSitude de cette e-tron GT ne saute pas non plus aux yeux. Les panneaux de carrosserie – notamment les ailes – ne changent pas par rapport au modèle standard, et vous ne trouverez pas un cm2 d’Alcantara à bord (alors que dans une RS7, par exemple, il y en a partout sauf sur les vitres). À la place, Audi a préféré des matériaux recyclés et/ou durables pour la sellerie et les tapis de sol.

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés